"Les délices de Tokyo" par Durian Sukegawa - Lecture



Je vous invite à découvrir ....

Une tranche de vie de Tokyo. Le Tokyo des petites rue(lle)s avec leurs petits commerces, leurs habitués. Un des mille Tokyo que j'adore.

Une tranche de la société japonaise. La tranche de ceux qui vivent en marge (mais pas la tranche "habituelle" des jeunes freeters plutôt celle plus âgée qui n'a pu s'établir)

Un passé méconnu et tragique du Japon. Depuis ma lecture de "Gen d'Hiroshima", j'ai réalisé à quel point on peut exclure l'autre, celui qui n'est pas "pur" ou intact. Ici la société a décidé d'exclure dans un isolement terrible une autre partie de sa population.

Toutes les nuances et les routes parfois inattendues de la transmission entre générations.

Des chemins de vies émouvants. Des chemins qui arrivent à leur terme, d'autres qui commencent ou recommencent.

Des personnages très justes et attachants.

Mais surtout un roman sur l'écoute, sur ceux qui n'écoutent plus, ceux qui écoutent encore.
Il se rapproche d'un roman que j'adore "Siddartha" de Hermann Hesse. À un moment de ce roman, le narrateur marque une pause dans sa vie près d'une rivière. Avec un ami, il "écoute" la rivière. Il l'écoute vraiment...
Dans "Les Délices de Tokyo", on apprend qu'il y a bien des choses et des personnes à écouter.
"Nous sommes nés pour regarder ce monde, pour l'écouter. C'est tout ce qu'il demande."

D'autres avis

Commentaires