Lecture Roman : "Nuit mère" de Kurt Vonnegut Jr

Avis

Ce roman est une fiction. Il est basé sur un journal fictif, le journal d'un accusé de crimes de guerre.
Mais ce journal est-il une pure affabulation d'un criminel voulant faire croire qu'il était un agent recruté par les Américains ? Est t'il un menteur doublé d'un manipulateur ? Une victime ? Un jouet ?
L'homme est auteur de théâtre et je cite :
Nul n’est meilleur menteur qu’un homme qui a su tisser des vies et des passions sur quelque chose d’aussi grotesquement artificiel qu’une scène de théâtre.
Cela fait beaucoup de "fiction" non ? Vous vous sentez perdu ? Je l'ai été.
Mais grâce à une citation, Kurt Vonnegut m'a éclairé sur le but du roman (s'il y en a un) :
Les mensonges prononcés au nom de l’effet artistique (au théâtre, par exemple, et dans les confessions de Campbell, peut-être) sont parfois, dans un sens plus profond, les formes de vérités les plus envoûtantes 
Je pense que pour lui toute cette fiction est là pour exposer une vérité. Mais quelle vérité ?

Il expose avec gravité, ironie, justesse, suspens tous les compromis ou compromissions qu'un homme peut faire en temps de guerre. Le personnage trahit ou rejette tour à tour ses pays, ses valeurs, sa famille, ses amis et sa femme. Il fait de sa vie une pièce de théâtre dans laquelle on ne sait s'il est acteur, metteur en scène ou simple spectateur.

Je n'ai pas trouvé de réponse à la question que je pense posée par le roman :
"Sommes-nous ce que nous racontons de nous-mêmes et de notre propre vie ?"
mais j'ai trouvé la question bien amenée...

C'est fin, subtil, ironique et cruel. Une parfaite lecture donc !

Commentaires