Les Annales du Disque-Monde, Tome 13 : Les Petits dieux de Terry Pratchett

Couverture Les Annales du Disque-Monde, Tome 13 : Les Petits dieux de Terry Pratchett

Avis

C’est un tome jubilatoire qui m’a fait beaucoup rire. Le sujet s’y prête bien.
Le puissant dieu Om se retrouve sur terre (au sens propre)
  • Problème n°1 : il se retrouve sous la forme d’une simple petite tortue.
  • Problème n°2 : il ne trouve qu’une seule personne pour croire en lui : un novice (Frangin) tout en bas de l’échelle du clergé Omnien.
  • Problème n°3 : Les croyants du culte Omnien ne croient plus en Om. Ils croient et ont peur de l’église Omnienne. Église qui pratique la sainte “Quisition”. Toute ressemblance avec des croyances qui existeraient hors du disque monde est purement fortuite…
    Om veut retrouver ses croyants pour redevenir un dieu puissant.
  • Problème n°4 : Om ne se souvient plus avoir raconté ces centaines de commandements à tous ces prophètes. L’église omnienne est devenue un système hiérarchique impitoyable.
  • Problème n°5 : le chef de la “Quisition” fait face à quelques idées hérétiques et veut régler ça à sa manière.
Avec Frangin, Om se retrouve embarqué dans une expédition. Cette expédition vise à “expliquer” aux voisins qu’il serait bon de croire comme eux que la terre est ronde et tourne autour du soleil. Mais ces hérétiques affirment que le disque-monde est plat, qu’il est porté par une tortue géante à travers l’espace.
N’importe quoi !
L’église omnienne est donc prête à tout pour que ces dangereuses hérésies cessent.
Le voyage en terre impie est une bonne occasion pour Frangin de rencontrer un drôle de gouvernement : une démocratie ! C’est aussi l’occasion de croiser des philosophes.
Et c’est un autre grand moment du roman : ce sont des philosophes à la Pratchett qui ressemblent bizarrement à ceux de la Grèce antique … mais pratiquent la philosophie et inventent toute sortent de chose de façon bien plus drôle. Je venais justement de finir Ératosthène de Thierry Crouzet et retrouver les mêmes (ou presque !) philosophes m’a bien fait rire.
Le roman est vraiment agréable à lire avec une histoire riche en rebondissements, mais sans excès.
Après “Mortimer” il entre dans le top des romans du Disque-monde !

Achetez le sur 7 switch

Commentaires