Polar : "Heureux les élus !" de Jean-Baptiste Ferrero

Une enquête ?

Thomas Fiera, la politique, cela n’est pas son domaine d’élection. Quand il s’en mêle, les urnes deviennent funéraires et les bulletins, nécrologiques... Comme il a une bonne gauche et une méchante droite, sa conception du débat relève plus de la castagne que de la rhétorique et à l’heure de compter les voix il a un peu tendance à faire voter les morts. Aussi, quand un de ses vieux potes - ex-gauchiste reconverti dans la notabilité vertueuse - lui demande de découvrir qui tente de torpiller sa campagne municipale, il accepte sans grand enthousiasme. Il va découvrir un marigot où l’on trouve plus de caïmans que de flamants roses et où la trahison est un mode de vie. Mais dans le doute, Thomas Fiera ne s’abstient pas ; il fonce dans le tas, distribue des baffes et applique la bonne vieille méthode dite de la nitroglycérine : on secoue la bouteille et on voit ce qui se passe...

Avis

C'est LE polar qu'il faut commencer un lundi.
Mais pas n'importe quel lundi... Un lundi gris, un lundi où les cons osent tout, les extrémistes dépassent leurs propres limites dans l'abjection... On rêve alors de croiser Thomas Fiera. Ce n'est ni un héros ni un minable. C'est un enquêteur qui fonce dans le tas, mais qui n'oublie jamais de diriger sa haine et son dégout sur ceux qui le méritent vraiment.

Comme à chaque roman, on croise pas mal de crapules et de minables. Ceux si sont bien trop réalistes et clairement inspirés de personnages connus dont on aimerait bien qu'un Thomas Fiera s'occupe.

Comme à chaque roman, Jean-Baptiste Ferrero est en verve. Le style est riche, truculent et passe avec bonheur du plus cru au plus cultivé. C'est souvent dans ses descriptions des individus les plus bas du front (allusion subtile) que son écriture est la plus élevée. Amusant paradoxe !

L'histoire est vive et rapide, mais pas sans retournements. Pour ce roman, nous n'évoluons plus dans le milieu de l’entreprise mais dans celui de l'élu local si corruptible. Tout le monde n'est pas une crapule intégrale et même les plus nocifs ont leur part de doute et de profondeur.

En conclusion

Je recommande ce polar décontracté, au fond si grave, mais qui illuminera vos trajets (et oui je lis dans les transports). Comme à chaque fois j'ai passé un bon moment
J'ai déjà lu d'autres enquêtes de Thomas Fiera. Lisez mes avis :
J'aimerais passer encore plus de temps avec Thomas....

Et là miracle s'annonce sur twitter...

Où le trouver ?

C'est un ebook, impeccablement réalisé et mis en page, à bon prix et sans DRM chez NumerikLire.
Il est disponible chez eux avec des points de fidélité. Il est distribué sur une foule de plateformes :



Commentaires