Roman catastrophe - "La submersion du Japon" - Sakyo Komatsu

Résumé éditeur

Le premier grand cataclysme s'abattit sur la région d'Osaka à 5 heures 11, le 30 avril. A 8 heures 03, la chaîne de montagnes Togakure explosa. Les regards du monde entier étaient fixés sur " la mort du dragon ". Des dizaines d'avions appartenant à des télévisions de toutes les nationalités volaient au-dessus de l'archipel du Japon qui crachait du feu et des flammes. Les tremblements de terre qui secouent continuellement le Japon rappellent à tous les Japonais que le destin de l'archipel est d'être, un jour, englouti comme le fut l'Atlantide autrefois. Un bathyscaphe dans la fosse du Japon examine de nouvelles fractures dans l'écorce terrestre. Des îles s'enfoncent, des volcans se réveillent... Raz-de-marée, tremblements de terre. Les hommes politiques s'interrogent, les banquiers du monde entier s'inquiètent. Comment évacuer cent dix millions de Japonais ? Un best-seller pour ce livre d'" anticipation " qui pourrait devenir réalité. 

Avis

J'ai bien vu quelques films catastrophes. C'est mon premier roman catastrophe.
Il en reprend la même trame : présentation des personnages, approche du cataclysme, éventail de réactions, cataclysme.
Cependant à l'inverse d'un film, le roman permet bien plus de profondeur. Les personnages nous livrent en effet leurs doutes, leur angoissent, leur passé.
Ceci couplé à un éventail assez large de personnages : scientifiques, hommes politiques, hôtesses et tout simplement Japonais "ordinaire" permet de découvrir une multitude de réactions face à une perte incroyable.

Le roman ne parle pas que de la catastrophe, mais permet de (re)découvrir un peu quelques traits de la culture japonaise comme :

  • la pression de la société : passé un certain âge, il faut se marier. Et le mariage peut être arrangé
  • exprimer ou pas ses sentiments
  • sauver la face
  • la collusion politique / médias
  • la méfiance vis-à-vis de l'étranger
  • ...
C'est un roman qui prend bien sur une autre dimension depuis le 11 mars 2011.
Coïncidence : le Premier ministre annonce la catastrophe au pays un 11 mars justement !

Ce qui transparaît en fait au travers du roman : l'amour des Japonais pour leur pays.

Autres avis

http://raconte-moi.net/2016/07/la-submersion-du-japon-sakyo-komatsu/

Note




Commentaires