Polar : Sea, secte and sun suivi de Harcèlement et de Voleurs !: Les Enquêtes de Thomas Fiera

Résumé éditeur

Thomas Fiera n’est pas un enfant de chœur et il préfère le Bourgogne au vin de messe. Aussi quand une grande entreprise du domaine de l’Énergie fait appel à ses services pour démasquer une secte qui tente d’infiltrer son organisation, Thomas se fait un plaisir d’aller botter le cul des adeptes du Maître, un genre de gourou eczémateux qui prône la pureté dans l’abjection. Mais ces affreux sectaires sont coriaces et Fiera va devoir monopoliser toute son équipe pour en venir à bout. Il va y récolter plaies et bosses et devra se résigner à ne trouver aucun réconfort auprès de deux belles espionnes qui ne lui veulent pas que du bien. Sea, secte and sun, ce n’est pas la vie de château !

Harcèlement Quand on n’aime pas les marrons, les feuilles mortes et que colchique dans les prés vous file des envies de buter tout ce qui bouge, l’automne devient une saison un peu problématique. Quand, par ailleurs, vous vous appelez Thomas Fiera, que vous êtes un aspirateur à emmerdes, un aimant à embrouilles, un paratonnerre à engastes, vous avez le choix entre vivre à la cave entouré de grigri et de sacs de sable ou bien braver les événements sans vous départir de votre flegme, armé d’un humour un peu grinçant et d’un gros calibre chargé de balles à têtes creuses. Aussi, quand un DRH aussi franc qu’un âne qui recule demande à Thomas Fiera d’enquêter sur un cadre qu’il soupçonne de harcèlement envers un collaborateur, il va accepter tout en flairant les ennuis. Il préférerait se faire arracher les dents de sagesse plutôt que de mener ce genre d’affaire, mais son compte en banque crie famine, son chat a des goûts de luxe et l’ennui lui taraude sérieusement le fondement. Avant de pouvoir retourner gentiment déprimer dans son bureau de Belleville, il lui faudra démêler un sac d’embrouilles où les méchants ne sont pas ceux que l’on croit, croiser quelques cas cliniques, rencontrer des jeunes filles en détresse et compléter sa collection de salopards intégraux. Le monde des entreprises est vraiment un monde formidable !

Voleurs !

Thomas Fiera n’est pas du genre à courser les voleurs de pommes. Il serait plutôt tenté de leur faire la courte échelle, histoire d’emmerder le pandore et d’encourager l’artisanat. Mais si les voleurs s’industrialisent et se transforment en pillards sans scrupule ; si, drapés dans l’argument de la mondialisation, ils menacent de ruiner une entreprise et de faire connaître à ses salariés les joies délicates du chômage et de la mistoufle, alors Thomas et sa bande se fâchent pour de bon et se font un plaisir de botter le cul des indélicats. Quant aux nervis, gros bras et autres bas du front qui auraient le mauvais goût de s’interposer, il leur faudra prévoir un sérieux budget de chirurgie réparatrice.

Avis

J'avais commencé par Mourir en août pour lire ensuite : Harcelement.
J'étais donc impatient de lire de nouvelles aventures de Thomas Fiera.

J'ai retrouvé la même verve d'écriture.
Les descriptions, les dialogues ont leur style propre quelque part entre Audiard, Pennac (Malaussène) et les métaphores du brave soldat Chveik

À l'inverse de bien des polars, le point de départ est le monde professionnel. 
L'entreprise est un terrain propice à bien des lâchetés, des compromissions, des trahisons, ...
Thomas Fiera, secondé par une équipe aussi efficace que varié, s'y démène comme un beau diable.
On y croise souvent une belle bande de salopards qui en prend pour son grade. 
C'est cependant dans la peinture des plus modestes, des plus paumés, parfois des plus minables que ces polars (il y a trois histoires distinctes) pleins d'humanités sont les plus brillants.

Vivement le prochain !

Où les trouver ?

Chez NumerikLire évidemment : ebooks, sans DRM, avec points fidélités, très bien réalisés.
Suivez ce lien pour retrouver toutes les enquêtes de Thomas Fiera

Commentaires