Le massacre de Nankin : 1937, le crime contre l'humanité de l'armée japonaise - Michaël Prazan

Condition de lecture

Ce livre lu dans le cadre d'une masse critique Babelio. Merci aux éditions Tallendier

Résumé éditeur

Décembre 1937. L’armée japonaise lancée dans une guerre d’expansion coloniale en Chine prend Nankin, capitale de Tchang Kaï-chek. Durant six semaines, les troupes nippones se livrent à un massacre d’une cruauté inouïe. 
Le « viol de Nankin » fera entre 90 000 et 300 000 victimes. 
Michaël Prazan a enquêté sur le terrain, à la recherche des derniers témoins, en s’attardant sur l’histoire d’une dévastation instrumentalisée par la Chine et plus ou moins niée par le Japon. Une plongée au cœur des événements qui, soixante-dix ans plus tard, menacent toujours l’équilibre de la région.

Mon avis

Le massacre de Nankin n'est que très peu connu en Occident. Passionné par le Japon, il me semble indispensable d'en connaitre toutes les facettes même les plus sombres. Mickaël Prazan nous livre ici une enquête minutieuse et bien documentée d'une portée universelle.

Le livre aborde le massacre par de multiples aspects.

Contexte historique

Le contexte historique aussi bien japonais, chinois que mondial y est très clairement présenté.
Il m'a permis de découvrir, entre autres, que l'alliance entre l'Allemagne nazie et le Japon impérialiste ne s'est pas faite du jour au lendemain. Par certains côtés, elle n'était même pas évidente.
L'influence de la campagne de Chine sur l'attitude de l'armée est très bien abordée.

Témoignages directs

C'est une véritable enquête de terrain à laquelle s'est attelé l'auteur.
Il a recueilli des témoignages de victimes chinoises, de soldats japonais, mais aussi de contemporains Chinois et Japonais. Tous les points de vue sont traités des plus nationalistes aux plus humanistes.
Le tout est raconté sans jugement et nous offre une palette nuancée de participation ou réaction face au massacre. 

Les témoignages des victimes et des soldats sont durs.

Témoignages indirects

Quelques étrangers présents à Nankin lors du massacre se sont interposés. Leurs destins sont édifiants.
L'un, allemand, fut accusé et arrêté par la Gestapo. Une religieuse, ayant portant tellement fait pour protéger les femmes de Nankin, n'a pas supporté l'épreuve.

Après la guerre

Procès, évaluations du massacre, responsabilités sont très bien synthétisés depuis une documentation fournie.
L'impact du massacre n'a pas toujours été aussi grand que l'on peut le penser.

Le nombre de victimes est un des points sensibles. Il est
L'attitude de la Chine et du Japon ont toujours été ambigus. Le contexte politique fut très différent et a laissé des marques profondes. Alors que l'Allemagne stable politiquement, au coeur de l'Europe, a dû se réconcilier rapidement avec ses voisins. À l'inverse, la Chine maoïste avait vu son ennemi intérieur Tchang Kaï-chek écrasé par les Japonais. La construction communiste, avec ses aléas comme la révolution culturelle, a d'un certain point de vue repoussé le dialogue Chine-Japon.

Le livre dresse un portrait complet de l'utilisation faite par la Chine et le Japon du massacre.

Un point très bien mis en valeur est l'impact du massacre sur la prise de conscience politique de la jeunesse chinoise d'aujourd'hui. Contrairement à leurs pères, le massacre de Nankin a eu beaucoup plus de place dans l'histoire enseignée. Par cette histoire douloureuse, les idées de souffrance individuelle, de procès équitable, de justice internationale, d'équité, de réparation et parfois de pardon se diffusent dans la société chinoise. Le sentiment nationaliste est à la fois une conséquence et une raison de la place qu'occupe le massacre de Nankin dans le discours officiel chinois.

Il faut reconnaître que dans la société japonaise la prise de conscience est plus difficile. Les révisionnistes occupent une place bien trop grande dans le débat national et dans les médias.

Le mot de la fin

Un livre très complet, traitant de tous les aspects du massacre aussi bien en Chine qu'au Japon.
Bien équilibré entre témoignages, mise en contexte, recherche des faits.
Une lecture indispensable dans un contexte tendu entre ces deux pays.
Il se conclut par un magnifique discours de Kenzaburō Ōe

Commentaires