"Rec, stop and play" de Charlotte Charpot

Résumé

Et si les Mayas n’annonçaient pas la fin du monde le 21 décembre 2012 mais la fin d’un monde ? À quelques mois de l’échéance funeste, Bruno décide d’enregistrer, sur un dictaphone ses réflexions au jour le jour, comme de multiples témoignages de sa vie, de sa famille, de la société. Une société qui va mal. Une société mal alimentée, surmédicalisée, gavée de produits aux effets douteux, dangereux. Le monde de Bruno se délite, sa famille se fracture, des phénomènes étranges se manifestent. Jeunes et moins jeunes sont atteints de crise de démence. Mais le plus inquiétant, ce sont les « Arrêtés » qui sont de plus en plus nombreux, provoquant de véritables catastrophes. Le chaos s’installe progressivement et de façon irréversible.
Dans ce thriller futuriste, Charlotte Charpot (Autobiodégradable, Numeriklivres 2013) réussit merveilleusement bien et de façon très originale à nous plonger dans une angoisse réaliste jusqu’au dénouement qui ne manquera pas de surprendre le lecteur.

Avis

C'est un roman apocalyptique vif. Il n'y a pas de chapitres à proprement parler, mais des enregistrements sur dictaphone. Parfois brefs, parfois plus longs, ils donnent un rythme rapide à la lecture. Vous serez comme entrainé vers une fin inexorable.

À l'inverse de bien des romans post-apocalyptiques, la cause de notre fin n'est pas exogène. Elle est de notre fait. L'humanité (en se basant sur des thèmes et des peurs actuelles) provoque sa propre fin elle-même (certes sans le savoir vraiment).

Gros point noir pour moi : c'est court. 45 pages ! Je n'ai pas eu le temps de faire connaissance avec les autres personnages. Même Bruno aurait pu être plus développé.
Mais 45 pages, c'est un avantage pour ceux qui recherchent une lecture nerveuse et efficace.

En résumé : actuel, angoissant, rythmé, mais trop court.

Autres avis

Chez Helran.fr

Où le trouver ?

Je vous conseille le store  NumerikLire, en eBook, sans DRM avec un programme de fidélité

Commentaires