Les Hommes frénétiques de Ernest Pérochon


Résumé éditeur

L’écrivain français Ernest Pérochon (1885 – 1942) n’était pas un spécialiste de la Science-fiction. Prix Goncourt en 1920 pour son roman Nêne, il livre pourtant avec Les Hommes frénétiques un récit absolument génial, devenu une référence de la littérature de genre. L’histoire se déroule mille ans après le vingtième siècle de l’ère chrétienne. L’humanité tout entière, qui a survécu à une effroyable guerre, semble vivre en paix, dans un monde idéal où les fondements reposent entièrement sur la science. Idéal…seulement en apparence. Un savant, Harrisson, tente de lutter pour maintenir la paix alors que les tensions s’accentuent au fur et à mesure que les humains prennent conscience que l’utilisation avancée de la technologie pourrait créer le chaos. Tout en voulant préserver la paix, Harrisson travaille parallèlement sur un phénomène qui risque de mettre en péril l’espèce humaine.

Avis

C'est un livre très en avance sur son temps: un roman post-apocalyptique aux thèmes contemporains, mais écrit en 1925.
Hélas, certains aspects sont bien de cette période.
Le style est désuet.
Le racisme et présent.
La structure du roman est aussi trop peu adaptée à mes gouts contemporains.

Oui le livre est raciste : les races sont omniprésentes, les mots "nègre", "mulâtre" ne sont pas rares.
Les rares personnages principaux de couleurs sont dépeints comme des primitifs !

Le récit passe d'Harrisson à un plan plus planétaire.
J'aurais aimé en lire plus sur Harrisson : sa vie, ses sentiments, ses appréhensions.
L'histoire de l'humanité est-elle décrite en de longs chapitres intéressants décrivant les conflits, catastrophes et rebondissements. Je n'ai pas du tout accroché.Ces parties n'apportent rien à la narration. Au final, je les ai zappées.
Seul un roman plus récent "Spin" a su mêler destin individuel et planétaire.

On trouve dans ce livre des thèmes majeurs que l'on retrouve dans la grande majorité des livres post-apocalyptiques actuels : âge d'or perdu, nature humaine entrainant l'humanité vers le chaos, responsabilité des sciences, survie de l'humanité au travers d'éléments différents...

Donc

Je vous recommande de lire d'autres romans post-apocalyptiques comme "Holocauste" de Christophe Siebert ou "La route" de Cormac McCarthy qui traitent bien mieux le sujet.
Mais je ne recommande pas ce livre même s'il a dû servir directement ou indirectement d'inspiration au genre post-apocalyptique.

Disponible chez...

Un éditeur sans DRM : NumerikLire

Commentaires