"Si c'est un homme" - Primo Levi

Les monstres existent,mais ils sont trop peu nombreux pour être vraiment dangereux ; ceux qui sont plus dangereux, ce sont les hommes ordinaires, les fonctionnaires prêts à croire et à obéir sans discuter,...

Quatrième de couverture

On est volontiers persuadé d'avoir lu beaucoup de choses à propos de l'holocauste, on est convaincu d'en savoir au moins autant. Et, convenons-en avec une sincérité égale au sentiment de la honte, quelquefois, devant l'accumulation, on a envie de crier grâce. C'est que l'on n'a pas encore entendu Levi analyser la nature complexe de l'état du malheur. Peu l'ont prouvé aussi bien que Levi, qui a l'air de nous retenir par les basques au bord du menaçant oubli : si la littérature n'est pas écrite pour rappeler les morts aux vivants, elle n'est que futilité.

Un livre majeur

Primo Levi raconte l'inracontable. Il le fait avec force et subtilité. Il le fait, et cela m'a beaucoup étonné sans haine pour ses bourreaux.
Il passe du récit méthodique du strict quotidien du prisonnier à la description de certains Hommes, à l'analyse profonde de la nature humaine.
Il observe avec beaucoup de perspicacité ce qui fait de vous un Homme ou pas, ou plus.
Que reste t'il quand l'être humain touche le fond ?
Primo Levi l'a vécu, l'a vu et nous le transmet avec talent.
Je ne trouve pas les mots pour en dire plus. C'est tout simplement un livre majeur, indispensable, humain.

Autres Avis

Un avis à lire : celui de Miss Alfie

Commentaires