"La salamandre" par Masuji Ibuse

 Résumé

Ibuse Masuji, né en 1898, est une des figures les plus populaires des lettres japonaises. Animaux, petites gens de province, villageois, sont les acteurs de ces instants de vie qu'il dépeint avec un sens aigu de l'observation et - sous une apparente légèreté - avec un humour délicat et un regard chargé de tendresse. C'est La Salamandre - que les enfants japonais lisent dans leurs livres d'école - qui le rendit célèbre avant que ses meilleurs récits ne lui attachent l'admiration et la sympathie du grand public. Policier de quartier, médecin de village, aubergiste de campagne, servante, voyageur de commerce : leurs mésaventures, leurs soucis, les petits événements qui rythment leur vie quotidienne forment le tissu de ces récits. Événements insolites ou cocasses grâce auxquels le lecteur découvrira des aspects peu connus d'une société japonaise en partie disparue.

Avis

Plusieurs textes sur un Japon aujourd'hui disparu.
Le premier texte est un conte comme une fable de Lafontaine.
Mais il est dépourvu de partie moraliste : à chacun, de tirer enseignements et conclusions.

Les textes suivants parlent des Japonais d'après-guerre qui vivent souvent très pauvrement et parlent indirectement du Japon disparu.
La misère fut grande et assez générale. On découvre les moeurs et les valeurs au travers d'anecdotes (dont celles d'un médecin).

Le style est simple, sans fioriture et direct. Il est parfois un peu froid par son côté descriptif.

Un livre à réserver au passionné du Japon.

PS : La description d'Onomichi fut trop brève, mais j'ai pu mesurer combien cette petite ville avait changé (j'y suis passé cet été) !



Commentaires