Plaidoyer pour le lire (Collectif)

Qu'est ce que c'est ?

Jean-François Gayrard (NumerikLire un éditeur 100% numérique et sans DRM), nous exhorte à dépasser la stérile opposition des lectures papiers et numérique pour nous consacrer à la seule activité qui devrait être celles de ceux qui lisent et de ceux qui écrivent :
Promouvoir la lecture !

Ensuite des auteurs nous parlent chacun avec son style (car c'est une oeuvre collective) et leurs mots de leur plaisir de lire.

Et c'est intéressant ?

Oui c'est intéressant et beau !
Car ils mettent des mots sur des sensations, des émotions, des moments que j'aurais bien de la peine à décrire moi même.
C'est une belle façon de découvrir l'impact qu'à la lecture sur d'autres lecteurs passionnés ! En plus comme c'est bien écrit avec des tons, des histoires personnelles différentes, cela se dévore.

Bonus 1 : J'en ai profité pour mieux connaître des écrivains dont j'ai lu une ou plusieurs oeuvres.
Bonus 2 : J'ai découvert le style et le vécu d'auteurs pour l'instant inconnus de moi...hé hé !
P.-S. Comme dans le plaidoyer, un mot est absent de cet avis...Le trouveras-tu ? Indice : c'est un objet

Comment se le procurer ?

C'est un eBook gratuit disponible chez NumerikLire

Quelques citations

On aura beau changer la forme, c’est le fond qui porte en lui la valeur des choses.
Que viendrait faire ici la forme choisie sur la qualité du texte ?
Je pensais à Truffaut pour qui « il n’y a pas de temps mort, pas d’embouteillages dans les films », tout comme dans un roman balzacien. La vie était soudain exaltante et tumultueuse, parfois cruelle, jamais médiocre.
Le lire, le savoir lire est un cadeau que vous fait l’existence.
Lire est toujours un espoir, et aucun matériau ne contient la réponse automatique à l’espoir.
Lire brise l’ignorance. Lire augmente le périmètre de nos vies.
J’ai compris, ce jour-là, que les mots avaient un sens, qu’ils pouvaient tuer ou sauver, emprisonner ou libérer.
Lire, c'est voyager en restant chez moi. C'est découvrir des cultures, des coutumes, des traditions qui me seraient restées étrangères si je ne les avais pas lues. Lire, c'est tendre la main. C'est ne plus avoir peur de l'inconnu...
La lecture est un acte d’identification : si nous comprenons ce que nous lisons, c’est que les sentiments exprimés sont déjà en nous, MADELEINE CHAPSAL

Commentaires