L'agneau de Christopher J. Moore



Principe du roman

On a ressuscité Biff, l'ami d'enfance de Joshua (i.e. Jesus), afin qu'il raconte toutes ces années dont on ne retrouve pas trace dans les évangiles... Il va les raconter à sa façon assez imagée...

Avis

C'est drôle, bien écrit, incisif mais trop long.
Le livre commence très bien : le ton très particulier de Biff, son humour, son franc parler sont très agréables.
On suit l'enfance et le début des aventures avec plaisir.
Mais au bout de quelques chapitres... les idées s’essoufflent et je trouve que l'humour caustique laisse la place à l’exagération.
Joshua et Biff suivent une quête initiatique qui parfois recèle des pépites de sagesses
On se surprend à sauter des pages pour arriver à la fin que l'on connait tous.
Le recrutement des apôtres apporte une bouffée d'air frais. Mais comme l'auteur est alors contraint de converger vers la mort du principal personnage dans des circonstances connues, il perd une liberté de ton et de récit qui rend la fin moins intéressante qu'attendue.
Alors que justement au début le récit (forcément pas recoupé par les évangiles) était très libre (et très imagé), à la fin l'auteur s'autorise beaucoup trop peu de liberté.
Christopher J. Moore a t'il eu peur des réaction des croyants ?

En conclusion

Un livre qui part sur une bonne idée et une bonne narration
Mais qui tombe en panne d'idée au milieu
et qui se termine par une fin attendue.

Commentaires