Roman : La Fee Carabine : Daniel Pennac



Deuxième tome de la série Malaussène

C'est un polar qui dans un sens ne colle pas à la réalité mais dans un autre essaye de coller à Belleville.
(Une version un peu idéalisée de Belleville où les gens se connaissent et s'entraide)
C'est truculent :
Les personnages sont rocambolesques et exagérés
Les situations sont aussi dantesques.

Ce n'est pas si incroyable que cela en effet c'est la verve de Daniel Pennac qui donne toute sa saveur (sa haute saveur bien relevée) au récit.

On ne s'ennuie pas car c'est un polar qui converge vers un dénouement qu'on sent approcher et qu'on attend de pied ferme.

Les plus rationnels et terre à terre détesterons ce roman qui prend trop de liberté avec la vraisemblance, les autres profiterons des descriptions bien senties !

Commentaires