Roman : Pierre de Lune de Wilkie Collins


Un policier très 19ème siècle.


Dans une ambiance très particulière (la bourgeoisie du 19ème) nous suivons la Pierre de Lune : un diamant vénéré par des hindous. Ce diamant est volé, disparait au milieu d'un famille aisée. Ce sont des proches de l'affaires : employé de maison, membre de la famille, ... qui racontent par écrit (donc après les evènements qu'il racontent mais sans trop révéler par anticipation la suite)

Critique


C'est hélas parfois pénible : le style est ampoulé et indirect.
Je me sentais parfois dans l'ambiance du film "les vestiges du jour" : les sentiments ne sont pas avoués directement mais encapsulés dans une langue certes fort belle mais trop distante de notre époque.
Et hormis le style, les situations, les attitudes, voir les malaises ("les nerfs", prendre des sels, ...) sont terriblement désuets et rallongent inutilement les dialogues.

Je dois avouer que même si l'intrigue est bonne, elle se déroule à un rythme exagérément lent !

De plus un des membres de la famille qui raconte à peu près au milieu du roman est une bigote. Cette partie est tout simplement insupportable.

Ce roman est en quelque sorte un Edgar Poe moins mystérieux et beaucoup trop mondain. Je sais ma critique est un peu rude mais il m'arrive assez rarement de peiner autant à la lecture d'une intrigue qui auraient pu être saisissante !

Commentaires